• Livansko Polje Marine Lovero

    L’Association internationale forêts méditerranéennes

    L’Association internationale forêts méditerranéennes (AIFM), fondée en 1996, s’est donnée pour but de faciliter les échanges de connaissances, d’expériences et de conceptions sur les espaces forestiers méditerranéens de manière transversale, pluridisciplinaire et internationale.

    © Marine Lovero

  • Koprulu © Marine Lovero

    L’Association internationale forêts méditerranéennes

    L’Association internationale forêts méditerranéennes (AIFM), fondée en 1996, s’est donnée pour but de faciliter les échanges de connaissances, d’expériences et de conceptions sur les espaces forestiers méditerranéens de manière transversale, pluridisciplinaire et internationale.

    © Marine Lovero

Conférences Forest Europe à Madrid: l'AIFM y était

La 7e Conférence ministérielle sur la protection des forêts en Europe a eu lieu à Madrid, en Espagne, les 20 et 21 octobre 2015, suivie par la Conférence ministérielle extraordinaire (CME), le 21 octobre.

La première a examiné le travail de Forest Europe depuis la 6e Conférence ministérielle tenue en 2011 à Oslo, en Norvège et a définit le travail a mener à l'avenir, tandis que la CME a reçu les résultats des travaux du Comité intergouvernemental de négociation d'un accord juridiquement contraignant sur les forêts en Europe (CNI- forêts).

 

Près de 220 participants ont assisté aux conférences, y compris les ministres responsables des forêts et d'autres représentants de haut niveau de 38 pays européens et l'Union européenne (UE), ainsi que des représentants de 17 organisations observatrices.

La Conférence ministérielle a adopté:

  • une déclaration ministérielle "25 ans de collaboration pour la promotion de la gestion durable des forêts en Europe"
  • une décision sur la direction future de Forest Europe
  • et deux résolutions,
    • résolution de Madrid 1: Le secteur forestier au coeur de l’économie verte
    • résolution de Madrid 2: Protection des forêts dans un environnement en mutation.

 

La CME a adopté une décision s'accordant à explorer les voies possibles pour trouver un terrain d'entente sur le projet d'accord juridiquement contraignant (LBA) à un moment approprié au plus tard en 2020.

 

AIFM a contribué grâce à son statut d'organisation observatrice, avec une déclaration d'Alain Chaudron et la participation à la déclaration du Groupe des organisations socioéconomiques.

 

"Alain Chaudron, Association internationale forêts méditerranéennes (AIFM), a exprimé l'espoir de l'AIFM que le LBA puisse être adopté et qu'il serait ouvert à la ratification par les pays du Maghreb et le Liban, et qu'il pourrait être suivi d'un protocole sur les forêts méditerranéennes".
------------
Le Groupe des organisations socioéconomiques a acceuilli positivement le fait que le projet de décision étudiera les moyens vers un terrain d'entente au plus tard en 2020, et a exprimé son intérêt non seulement à conclure un LBA, mais également des protocoles géographiques ou thématiques à la convention.

 

 

Plus d'informations sur le processus Forest Europe et les réunions à Madrid ici: www.foresteurope.org/fr/cm/madrid2015 et dans le Bulletin Forest Europe (en anglais uniquement).