• Livansko Polje Marine Lovero

    L’Association internationale forêts méditerranéennes

    L’Association internationale forêts méditerranéennes (AIFM), fondée en 1996, s’est donnée pour but de faciliter les échanges de connaissances, d’expériences et de conceptions sur les espaces forestiers méditerranéens de manière transversale, pluridisciplinaire et internationale.

    © Marine Lovero

  • Koprulu © Marine Lovero

    L’Association internationale forêts méditerranéennes

    L’Association internationale forêts méditerranéennes (AIFM), fondée en 1996, s’est donnée pour but de faciliter les échanges de connaissances, d’expériences et de conceptions sur les espaces forestiers méditerranéens de manière transversale, pluridisciplinaire et internationale.

    © Marine Lovero

Ressources des partenaires

An Ecoregion-Based Approach to Protecting Half the Terrestrial Realm (article en anglais)

An Ecoregion-Based Approach to Protecting Half the Terrestrial Realm 

Eric Dinerstein, David Olson, Anup Joshi, Carly Vynne, Neil D. Burgess, Eric Wikramanayake, Nathan Hahn, Suzanne Palminteri, Prashant Hedao, Reed Noss

BioScience (2017) 67 (6): 534-545.

 

Eric Dinerstein, David Olson, Anup Joshi, Carly Vynne, Neil D. Burgess, Eric Wikramanayake, Nathan Hahn, Suzanne Palminteri, Prashant Hedao, Reed Noss

BioScience (2017) 67 (6): 534-545.

 

Publié: 05 avril 2017

 

Résumé

Nous évaluons les progrès vers la protection de 50% de la biosphère terrestre pour faire face à la crise de l'espèce et l'extinction et conserver un patrimoine écologique mondial pour les générations futures. À l'aide d'une carte des 846 écorégions terrestres terrestres, nous montrons que 98 écorégions (12%) dépassent la moitié protégée; 313 écorégions (37%) sont inférieures à la moitié protégée mais ont suffisamment d'habitat inchangé pour atteindre la cible; Et 207 écorégions (24%) sont en péril, où seulement 4% restent dans l'habitat naturel. Nous proposons Global Deal for Nature - un compagnon de l'Accord sur le climat de Paris - de promouvoir une protection et une restauration accrues de l'habitat, des stratégies de conservation à l'échelle nationale et écorégionale et l'autonomisation des peuples autochtones pour protéger leurs terres souveraines. L'objectif d'un tel accord serait de protéger la moitié du royaume terrestre d'ici 2050 pour stopper la crise de l'extinction tout en soutenant les moyens de subsistance de l'homme.

 

Article en ligne ici (en anglais).

 

Trouvez la carte Ecoregions 2017 ici.