• Livansko Polje Marine Lovero

    L’Association internationale forêts méditerranéennes

    L’Association internationale forêts méditerranéennes (AIFM), fondée en 1996, s’est donnée pour but de faciliter les échanges de connaissances, d’expériences et de conceptions sur les espaces forestiers méditerranéens de manière transversale, pluridisciplinaire et internationale.

    © Marine Lovero

  • Koprulu © Marine Lovero

    L’Association internationale forêts méditerranéennes

    L’Association internationale forêts méditerranéennes (AIFM), fondée en 1996, s’est donnée pour but de faciliter les échanges de connaissances, d’expériences et de conceptions sur les espaces forestiers méditerranéens de manière transversale, pluridisciplinaire et internationale.

    © Marine Lovero

FORCLIMADAPT

FORCLIMADAPT : « Adaptation des espaces forestiers méditerranéens aux effets des changements climatiques » (MED, 2010-2013) 

 

Présentation du projet

L’objectif du projet FORCLIMADAPT, qui a pris fin en 2013, était de développer et mettre en synergie de nouvelles techniques permettant d’améliorer les capacités d'adaptation des espaces naturels méditerranéens au changement climatique, en particulier face aux risques d'érosion, d'incendies et de dépérissement, autour de quatre approches complémentaires:

  • le développement des systèmes d'observation et de suivi des changements dans les écosystèmes ;
  • le développement d'une "sylviculture adaptative" favorisant la biodiversité tout en maintenant la valeur économique des peuplements (par exemple en privilégiant les peuplements mixtes et irréguliers, les essences adaptées d'origine locale, etc.);
  • le développement de méthodes de restauration écologique et de reboisement de terrains dégradés;
  • l'information, la sensibilisation de la société et l'amélioration de la gouvernance.

 

Ce projet réunissait un partenariat issu de cinq pays : Italie, Espagne, France, Grèce et Portugal.

Résultats et conclusions

         1. Activités pilotes des partenaires

Les expériences pilotes ont permis d'identifier les «bonnes pratiques» liées à :

  • l’observation et le suivi des changements des écosystèmes.
  • le développement d'une « sylviculture adaptative ».
  • le développement de méthodes de restauration écologique des terres dégradées.
  • l’information, la sensibilisation et la gouvernance en matière d'adaptation au changement climatique.

         2. Livrables

Les partenaires ont publié, en coopération, des guides et des rapports tels que :

  • un état de l’art sur le sujet (recherche bibliographique),
  • des diagnostics et des études sur les processus d'adaptation des écosystèmes aux évolutions du climat,
  • des lignes directrices opérationnelles et des recommandations techniques,
  • des plans d'action locaux,
  • des modélisations (par exemple un modèle de comportement du feu),
  • des produits d'information et de communication,
  • des sessions de formation et des ateliers,
  • une plate-forme d'échanges et de bases de données du réseau,
  • des bilans des projets pilotes.

         3. Éléments de capitalisation

Le projet FORCLIMADAPT a donc permis de produire plusieurs outils et rapports pour les gestionnaires d'aires protégées et les décideurs politiques ayant besoin d’ouvrages de référence et d’une vision intégrée de leurs territoires, en plus des outils de communication mentionnés ci-dessous :

  • trois cahiers d’étape (véritable rapports de progrès du projet) ont été compilés tous les deux séminaires afin de présenter les territoires pilotes visités et les activités programmées, et de résumer les principaux éléments de discussion pendant les séminaires.
  • un rapport final de capitalisation a été rédigé à l’issue du projet. Il synthétise les résultats et les acquis des activités pilotes du projet, et indique comment transférer les bonnes pratiques en matière de gestion forestière et de gouvernance à d'autres régions méditerranéenne. Ce rapport est largement basé sur le travail effectué par le groupe de pairs.
  • à mi-parcours du projet, le chef de projet commanda un rapport d'évaluation de la qualité, devant être réalisé par un auditeur indépendant. Le but était d’estimer que qualité et la pertinence des activités entreprises à la lumière des objectifs initiaux du projet et, en conséquence, de suggérer certaines mesures d'adaptation afin d'améliorer la mise en œuvre du projet pour la période restante.

 

Publications

Cahiers d'étape et cahier final